Gramme d’Âme


Pièce pour une danseuse et une marionnette
40 minutes, à partir de 3 ans


Dates 2017 :
le 5 avril - Théâtre Bassaget de Mauguio (34)
du 27 au 30 avril - Festival du Rêve - Porto-Vecchio - Corse
du 09 au 13 janvier - Théâtre de Bourg en Bresse (01)








La vie parfois ça pique mais aussi parfois on s'envole ...

C’est Grida : une petite fille qui a attrapé un grain, un petit pois, une ombre spéciale sur son visage.

Par son intuition, par sa fantaisie, à travers le jeu et la danse, elle va trouver des chemins pour grandir et s'accepter.

Comme dans un conte, Grida fait résonner un monde fantastique plein de ses trouvailles jubilatoires.


Idée, chorégraphe et interprète : Mathilde Duclaux
Metteur en scène, dramaturge, écriture des textes poétiques : Eric Chatalin
Création lumière : Luc Souche
Réalisation de la scénographie : Nicolas Gal
Regard extérieur : Lucie Dessiaumes
Réalisation du costume et aide à la conception de la marionnette : Myriam Léger
Production : Compagnie Marie-Louise Bouillonne




Création lauréate et coproduite par RégioMarionnette, une plateforme pour favoriser la circulation transfrontalière des œuvres, des artistes et des publics. Les maîtres d’œuvre de RegioMarionnette sont EQL/Marionnettissimo, chef de file (Midi- Pyrénées), AREMA LR (Languedoc-Roussillon), le Centre de Titelles de Lleida (Catalogne) et Til teatre Elastic Nou (Iles Baléares).
 
RegioMarionnette est soutenue par l’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée, dans le cadre de l’appel à projets «Culture Eurorégion 2011».

Accueil en résidence : Théâtre du Périscope Nîmes

Autres soutiens : Théâtre de l’Albarède - Ganges : Compagnonnage, La salle 3 d’Hélène Cathala, Cie Hors Commerce, Ecole de cirque Zépétra, La Krèche, Théâtre de La Vista, Théâtre des 13 Vents.




Regard de Christian Garrel,
conseiller pédagogique pour la direction académique du Gard


"Gramme d'âme" un langage d'avant le langage

Parler de nos rêves éveillés, c'est à la fois prendre conscience qu'ils nous font grandir et grandir de cette prise de conscience. Chez les tout-petits, le langage oral advient nécessairement par procuration, essentiellement par des paroles qui chantent et aiment, plus qu'elles ne raisonnent; probablement cette parole folle dont Christian Bobin dit qu'il la préfère à une parole vaine.
Gramme d'âme nous berce de ce langage d'avant le langage: échanges toniques, éclats de danse complices; paroles créatives et prosodiques à souhait
Grida, ambassadrice poids-plume, nous (re)plonge ainsi en enfance, celle qui passe de longues heures à rêver le monde de son lit, dans une boîte à musique, devant un miroir ou le nez collé à la vitre un jour de pluie...
Ici pas d'histoire mais des myriades d'histoires! Les objets se transforment, les corps aussi, le grenier s'éclaire, s'envole et croise des voyageurs improbables par le génie du détail propre aux enfants de 2 à 122 ans.
Car Gramme d'âme n'est pas seulement un spectacle pour les enfants: Mathilde Duclaux y danse et y met en scène la pleine enfance, cette longue marche dont tout être humain est dépositaire. Elle parle de mots que l'on n'a pas encore ou que l'on a perdus. Elle chante les bruits qui nous écoutaient avant que l'on ne croie le contraire et elle pose ces drôles de questions - fort heureusement sans réponse - qui nous appellent, nous émeuvent, nous relient et nous rendent vivants".